POLEMIQUE ?

Publié le 06/06/2009 par Anne-Laure Bayart-Mare sur viadeo

Certains disent que ce film ne reflète nullement la vérité : dans quel sens ? Il faudrait préciser!!!

La vérité présentée dans le film est-elle trop belle esthétiquement (YAB le reconnaît) ou trop dérangeante (parce que apparemment grossie) ?

En tout cas, je l'ai trouvé magnifique et il atteint son but : une prise de conscience globale à l'échelle planétaire est INDISPENSABLE.

René DUMONT en 1965 avait déjà sonné la sonnette d'alarme et tout le monde s'est foutu de lui... J'avais 10 ans à l'époque, je m'en souviens comme si c'était hier... En 40 ans, les choses se sont bien dégradées. Pour ma part, je le savais déjà avant la diffusion de ce film. Il ne fait que confirmer ce que les gens un peu avertis et informés savent.

En 50 ans, nous avons bousillé des millions d'années de ressources fabriquées pendant des milliards d'années...

"Il est trop tard pour être pessimiste" a dit Yann Arthus-Bertrand...

Ca veut dire que la Terre est abîmée de façon irréversible déjà et qu'il est en notre pouvoir d'arrêter ce massacre.. Chacun à notre échelle, mais aussi avec l'aide des politiques. Nous à notre modeste échelle, nous ne pouvons pas tout.

Il y a Copenhague 2009 à venir ...pour continuer l'action de Tokyo...

Et là il y a du boulot, un énorme travail d'information à faire: voyez l'Inde, la Chine pour en citer qu'eux... qui sont passés de "pays sous-développés" à "pays en voie de développement" puis à "pays émergents". Ils réclament le droit d'avoir accès eux aussi au bien-être et au confort.

Nous ne pouvons les en empêcher et nous n'en avons pas le droit, mais au moins, il peuvent éviter de faire pareil que nous qui sommes responsables de ce gâchis... depuis que la Vieille Europe a voulu acquérir les richesses d'autres pays alors vierges et sans défense (Incas, Indiens d'Amériques, Aborigènes, Inuits etc...)

Voilà ce que je pense:

nous sommes responsables et coupables. Maintenant à nous de rectifier le tir!!! Ce qui se passe à Hawaii ou à l’île de Pâques ou dans le Groenland ou ailleurs à nos antipodes est en lien direct avec ce que nous faisons ici à Paris, Shenzhen, Tokyo ou New York ou encore Mexico!

Vu sur Viadeo

Rendez vous : le 5 juin à 20 h 35 sur France 2.

Nous pouvons changer les mentalités mais ce sera tous ensemble.

Un pour tous, tous pour sauver la planète !

Vendredi 5 juin 2009 … nous avons tous rendez-vous avec la planète !...

Vendredi 5 juin 2009, pour la Journée Mondiale de l’Environnement des Nations Unies, sortira dans 130 pays et traduit en 23 langues, en DVD et au cinéma (version intégrale de 2 heures), mais aussi gratuitement (en version d’1h30, en principe) lors de projections en plein air, sur Internet, à la télévision (à 20h35 sur France 2 le 5 juin) …

« HOME », le film exceptionnel de Yann Arthus-Bertrand, ambassadeur des Nations Unies pour l’Environnement.

(avec la participation et le soutien du Groupe PPR - François-Henri Pinault, EuropaCorp - Luc Besson et Elzévir Films - Denis Carot).

Il s’agit là d’un véritable plaidoyer pour la planète dont le message est :

« Il est trop tard pour être pessimiste. A chacun d’agir ».

C’est pour Yann Arthus-Bertrand l’aboutissement de plus de 30 ans d’engagement et de travail pour notre planète …

L’objectif de ce projet ambitieux de presque 3 ans, tourné dans 54 pays et qui a coûté 13 millions d’€ (avec un programme en Inde de compensation des émissions de CO2) est de permettre par cette diffusion massive et souvent gratuite, de toucher le plus grand nombre d’individus dans le monde, quel que soit son pays, son revenu, sa condition … et de les convaincre de leur responsabilité à l’égard de la planète.

Les 200 000 ans de présence de l’homme ont remis en question l’équilibre de la Terre et ses 4 milliards d’années d’existence !... Réchauffement climatique, épuisement des ressources, extinction des espèces …

Plus que jamais il sera question d’empreinte écologique par le constat établi et d’avenir surtout, par la prise de conscience individuelle et immédiate qui en découle et par l’action collective qui doit s’inscrire dans une gestion raisonnée et responsable des ressources de le Terre et de la nécessité de nouveaux modes de consommation, de comportement et de relations humaines …

A ne manquer sous aucun prétexte …

Bien cordialement à vous tous.

« On est ce que l’on pense, ce que l’on mange et ce que l’on respire … »

Aubry Andrieux

Source Viadeo