L'animateur de théâtre Michel FONTAYNE avait fait la connaissance de Gérard PHILIPE à l'époque où il projetait de monter Monsieur Puntila et son valet, de Brecht, dans le quartier ouvrier de Courbevoie. L'entreprise, qu'encouragea Philipe, fut un échec. "Je mettais mon échec, raconte Michel Fontayne, sur le compte d'une impssible rencontre entre un être d'origine et de goût paysans terriens, et des ouvriers de la banlieue parisienne représentant pour moi le type même de "l'homme citadin". Gérard me dit bien clairement que j'étais en train de me complaire dans une trop théorique explication, et que là n'était absolument pas la cause, plus directement active, de cet échec.... Je comprends mieux maintenant l'importance de cette règle sociale élémentaire et rigoureuse que Gérard Philipe me montrait du doigt : Ne pas créer un besoin avant que d'être sûr de pouvoir l'assouvir.

Tiré de " Gérard PHILIPE - souvenirs et témoignages -Anne Philipe et Claude Roy - Gallimard NRF 1960

www.meilleurduweb.com : Annuaire des meilleurs sites
Web.Merci !!